You are currently browsing the tag archive for the ‘Theravâda’ tag.

Sous le titre  « Theravada », nous avons publié il y a quelques mois une réaction d’Edel Maex à un préjugé concernant cette école, préjugé fréquemment exprimé  par les tenants du Mahayana. C’est ce même article que nous vous proposons aujourd’hui, augmenté d’un « commentaire » de Philippe Cornu.

THERAVÂDA / MAHÂYÂNA

«L’accent est mis [dans le bouddhisme Theravâda] sur la voie individuelle vers la libération.» Combien de temps devrons-nous entendre encore cette erreur grossière concernant le Theravâda? Dans les textes les plus anciens, on peut lire que la voie vise toujours à la fois le bonheur personnel et le bonheur d’autrui.» (Edel Maex, Extrait d’une lettre non éditée à l’auteur d’un article paru dans la revue Kerk en Leven)

Nous trouvons dans le Dictionnaire encyclopédique du Bouddhisme (Philippe Cornu, Seuil, 20062, entrée quatre illimités) le «commentaire» suivant:

«Dans le Theravada, on médite sur la bienveillance ou amour (PAL. mettâ), la compassion (PAL. karunâ), la joie (PAL. muditâ) et l’équanimité (PAL. upekkhâ) pour entraîner son esprit aux activités altruistes bienveillantes. Cela montre combien il serait erroné de penser, sous le prétexte que le Mahâyâna est la voie de la compassion par excellence, que cette dernière ne constitue pas une préoccupation majeure dans le Theravâda. La culture d’une attitude d’amour et de compassion pour les êtres qui souffrent est omniprésente dans le bouddhisme et fait partie de la pensée juste au sein de la quatrième noble vérité, la voie octuple. Les quatre demeures de Brahmâ sont aussi appelés « illimitées » parce qu’elles diminuent l’attachement au « moi » et prédisposent l’esprit à l’aide altruiste sans partialité. Parmi les sutta qui mettent l’accent sur ces pratiques, citons le Karanîyamettasutta

Ci-dessous un passage de ce sutra très court, appelé couramment «Metta Sutta»:

«Comme une mère risquerait sa vie

Pour protéger son enfant, son seul enfant,

De même doit-on cultiver un cœur sans limite

Par rapport à tous les êtres.»

Texte complet sur http://www.canonpali.org/tipitaka/suttapitaka/khuddaka/suttanipata/snp1-08.html

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.

Publicités

Cycle indépendant: l’UBE à Bruxelles

Programme 2011

Invités par l’Université du Bouddhisme à Bruxelles, les enseignants de l’UBE proposent deux cycles de cours, de janvier à avril 2011.

Les cours auront lieu à l’Institut Nalanda de Bruxelles,
50 rue de l’Orme
1030 Bruxelles (Belgique)
Tél.: +32 (0)2 675 38 05

Chargés de cours:
Philippe Cornu,
Jérôme Ducor,
Dominique Trotignon

1. Le bouddhisme ancien en Inde – origines et principaux courants
Un cycle de quatre séances, le jeudi soir, de 18h15 à 20h30

* Jeudi 20 janvier 2011 – Philippe Cornu
Le contexte indien du Bouddha

* Jeudi 17 février 2011 – Dominique Trotignon
L’enseignement du Bouddha historique

* Jeudi 17 mars 2011 – Dominique Trotignon
Les premières écoles du bouddhisme indien – 1ère partie: Sthaviravâda et Mahâsamghika

* Jeudi 28 avril 2011 – Philippe Cornu
Les premières écoles du bouddhisme indien – 2ème partie: Pudgalavâda et Sârvastivâda

2. Les bouddhistes et la mort – fondements doctrinaux et réalités culturelles
Un cycle de trois séances, le dimanche, de 10h30 à 16h

* Dimanche 6 février 2011 – Dominique Trotignon
La Mort, dans le canon pâli et les pays du Theravâda

* Dimanche 13 mars 2011 – Jérôme Ducor
La Mort, dans le Mahâyâna d’Extrême-Orient et au Japon

* Dimanche 3 avril – Philippe Cornu
La Mort, dans le Mahâyâna indien et au Tibet

Tarifs et inscriptions
Dimanches: 40 euros, boissons comprises (les participants apportent leur collation)
Jeudis: 15 euros, boissons comprises

Inscriptions à l’Institut Nalanda,
rue de l’Orme 50, 1030 Bruxelles
Mail: nalanda@tibinst.org
Tél: +32 (0)2 675 38 05

Versements à effectuer au n° de compte: 001-3998047-74
IBAN: BE16 0013 9980 4774, BIC: GEBA BE BB

« L’accent est mis [dans le bouddhisme Theravada] sur la voie individuelle vers la libération. » Combien de temps devrons-nous entendre encore cette erreur grossière concernant le Theravada ? Dans les textes les plus anciens, on peut lire que la voie vise toujours à la fois le bonheur personnel et le bonheur d’autrui.

Edel Maex, secrétaire général de l’Union Bouddhique Belge, dans une lettre, non éditée, adressée à l’auteur d’un article sur le bouddhisme paru dans la revue flamande Kerk en Leven

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.

Le jeudi 21 janvier prochain, à 19h30, aura lieu à la Maison de la laïcité Hypathia d’Ottignies-LLN, une rencontre avec Bhante Ananda, moine bouddhiste indien dans la tradition théravāda et vice-président de l’ONG « Mahabodhi Society » de Bangalore. La participation à cette soirée est gratuite.

Informations : http://www.olln.be/fr/soiree-rencontre-avec-un-moine-bouddhiste-indien.html?cmp_id=12&news_id=1905&vID=1

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Twitter : en deux mots… (ou 140 caractères)