You are currently browsing Myosen’s articles.

Il y a quelques jours, je m’affairais sur le plan de travail de la cuisine de Sanshin, séchant soigneusement des champignons sauvages avec une serviette en papier. Ces girolles fermes, de couleur orangée, et ces pleurotes blancs aux branchies délicates étaient des cadeaux inattendus, cueillis et déposés quelques jours auparavant, avec un cageot de légumes frais, par un couple d’amis, Erik et Rose, agriculteurs ici à Bloomington.

A travers le passe-plat qui donne sur la salle commune, je pouvais voir Kiku penchée au-dessus d’une douzaine de bougies allumées sur la table basse face au canapé. Elle profitait d’un des rares moments qu’elle ne consacre pas à la couture du Kesa, la robe du Bouddha (elle est ici principalement pour apprendre la couture du Dharma avec Yuko-san), pour recouper un lot de bougies bien mal en point venant des différents autels du temple. Mokushō, arrivé de Belgique une semaine plus tôt pour recevoir d’Hojo-san la transmission du Dharma, en était à son quatrième ou cinquième jour d’isolement dans sa chambre, après un test covid positif. Rien de bien grave heureusement.

En suivant la recommandation de Rose de faire tremper les précieux champignons dans un bain d’eau salée pendant une heure avant de les cuisiner, je pris conscience du temps qui passe, et de cette légère anxiété familière, vaguement motivante, qui survient souvent en moi lorsque je cuisine pour d’autres personnes, avec devoir de respecter un horaire précis (déjeuner à midi !). En regardant l’eau se répandre dans l’essuie-tout que je guidais le long des courbes et des crevasses de chaque girolle, une pensée plutôt récurrente ces derniers mois est réapparue : « Qu’est-ce que je fais ici exactement ? » Et, assez rapidement, « l’esprit joyeux » (kishin), m’a proposé la réponse suivante : « Je suis ici pour servir les Trois Trésors… »

Dans le Tenzokyōkun, sur lequel je me penche presque tous les matins, au cours de la période d’étude d’une heure qui suit le petit-déjeuner, Dōgen décrit l’expérience et le fonctionnement de l’esprit joyeux dans la cuisine du temple :

Non seulement vous avez la chance d’appartenir à l’espèce humaine, mais en plus vous avez l’honneur et le privilège de nourrir les Trois Trésors pour le bien de tous les êtres. N’est-ce pas là un magnifique Karma ? Comment ne pas être au comble de la joie ? (Dôgen, Instructions au cuisinier zen, trad. Janine Coursin, p. 43)

En réfléchissant à l’interminable cascade de causes et de conditions qui ont abouti à ce que je mène une vie de pratique (plus ou moins) concentrée ici, à Sanshinji, au cours des quatre mois et demi écoulés – il m’en reste encore quatre et demi – je suis émerveillé. Mais essuyer des champignons reçus en cadeau, appelés à accommoder des pâtes pour le déjeuner de trois êtres ordinaires, est-ce vraiment la même chose que « nourrir les Trois Trésors » ? Et pourquoi devrais-je être si heureux de le faire ?

Une autre question me vient à l’esprit : quelle raison ai-je de douter d’une telle affirmation concernant ma propre activité dans cette petite cuisine, destinée à soutenir directement trois personnes bien réelles dans leur pratique, et à contribuer à asseoir la pratique résidentielle naissante de Sanshinji ? Lorsque Kiku étale le tissu marron de l’okesa sur la table et coud avec régularité, je n’ai pas besoin de me demander si c’est la robe de Bouddha qui se déploie ou non. En filant à vélo au Hobby Lobby voisin pour aller chercher un flacon de correcteur et de la colle à tissu pour permettre à Mokushō de corriger une erreur dans ses documents de transmission, je n’ai pas besoin de douter qu’il appartienne à la 84e génération qui aspire à transmettre l’enseignement du Bouddha – avec ou sans masque FFP2.

Qu’est-ce que les trois trésors sont censés être d’autre ? Bouddha, Dharma et Sangha, présents et couverts mis à table – à chaque repas et vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Que manque-t-il ? D’après Kiku, un peu plus d’eau dans la casserole pour que les nouilles ne collent pas. Et peut-être une pincée de sel.

Sawyer Hitchcock.


Tous les mercredis soirs après zazen, Laurent présente un extrait de l’ouvrage « Being Upright » de Reb Anderson, dédié aux préceptes et à l’éthique bouddhiques. L’occasion de réfléchir ensemble à ce que ces préceptes peuvent signifier dans la vie quotidienne des pratiquants que nous sommes et comment nous pouvons les vivre et les appliquer dans le monde d’aujourd’hui.
Cette soirée se déroule en ligne sur Jitsi.

Zazen à 19h
Etude et commentaires de 19h30 à 20h15

Plus d’informations : info@shikantaza.be

Commémoration de l’Éveil du Bouddha

Mercredi 8 décembre 2021, de 19h à 22h
Soirée dirigée par Mokushô Michel Deprèay au Centre bouddhiste zen des Pagodes
Ouvert à toutes et à tous. Inscription nécéssaire. 

Accueil : 18h30
Méditation assise (zazen) : 19h à 20h15 Pause : 20h15 à 20h45
Méditation assise (zazen) et cérémonie : 20h45 à 22h

Informations et inscriptions : http://www.zenbruxellesdespagodes.be/

🕉

 Séance de découverte du yoga de l’énergie 

🕉

La séance de découverte a le même format que les séances hebdomadaires qui ont lieu le jeudi : 1h15 de pratique en douceur et en silence.
La pratique vise à :
A détendre et assouplir le corps par le mouvement juste et la respiration fluide.
A créer les conditions permettant l’écoute et l’observation des sensations.
Ainsi, nous tricotons et dé-tricotons les différentes postures (asanas) en fonction des disponibilités de chacun.
Aucun prérequis n’est nécessaire à la pratique. Il n’y a aucune limite d’âge pour débuter ou pratiquer.

Gratuit pour les membres de Shikantaza ou 5 euros de participation aux frais pour les personnes non-membres.

Samedi 04/12/2021 – accueil à partir de 9h00, début de la pratique 9h30.
Lieu : Shikantaza ASBL
10, rue Roland de Lassus (1er étage)
7000 Mons

(Inscription au cours possible tout au long de l’année)

🕉

 Après-midi de pratique Yoga de l’énergie pour l’hiver

🕉

L’hiver est un moment de retour à soi, de repos. Saison où le froid nous conduit à moins mobiliser nos articulations, parfois à nous crisper.
La proposition de cette après-midi de pratique consiste à délier le corps en douceur pour finalement nous dynamiser pour traverser la saison en conscience et en santé.

Samedi 11/12/21 :
Yoga de l’énergie pour l’hiver
13h45 : Accueil
14h00-15h15 : yoga
15h15-15h30 : pause
15h30-16h15 : yoga
16h15-16h25 : moment d’échange, retour sur la pratique
16h25-17h : Thé, moment convivial
Contact: Aurélie Reyes au 0489 86 66 25

PAF : 30 EUR

Paiement par virement ou sur place

Si paiement cash, prévoir le compte juste

ASBL Alliance Européenne Satya Yoga : BE88 7512 0941 3441

Depuis le 6 septembre et sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, nous vous proposons un programme hybride, avec des activités en ligne (sur la plateforme Jitsi) et sur place (dans le respect des consignes sanitaires).

Les horaires de la pratique
– Du lundi au vendredi de 7h10 à 7h45en ligne (méditation silencieuse)
– Le lundi de 12h15 à 12h45au Daishinji (méditation silencieuse)
– Le mardi de 19h à 20h15au Daishinji (zazen et enseignements/étude de textes)
– Le mercredi, de 19h à 20h15, en ligne (zazen et éthique bouddhique)
– Le jeudi, de 18h30 à 19h40, au Daishinji (yoga de l’énergie)
– Le vendredi, de 19h à 20h15 (zazen et vie quotidienne)

Les autres activités

06/11 : journée de zazen à Paris avec Joshin Sensei
08/11 : séminaire Dôgen (« Vivre par voeu ») – en ligne
11/11 : centre fermé (y compris pour les activités en ligne et le yoga)
15/11 : Cercle de parole et d’écoute – en ligne
22/11 : séminaire Dôgen (« Vivre par voeu ») – en ligne
29/11 : Cercle de parole et d’écoute – en ligne
03/12 : !!! pas de zazen en soirée !!!
04/12 : cours découverte du yoga de l’énergie (voir ci-dessous)
04/12 : journée de zazen à Paris avec Joshin Sensei
06/12 : séminaire Dôgen (« Vivre par voeu ») – en ligne
08/12 :Rohatsu au centre bouddhiste zen des Pagodes (Bruxelles) – voir ci-dessous
08/12 : !!! pas de zazen ni d’enseignement en soirée à Mons !!!
11/12 : après-midi de pratique du yoga de l’énergie (voir ci-dessous)
13/12: Cercle de parole et d’écoute – en ligne
20/12 : séminaire Dôgen (« Vivre par voeu ») – en ligne

Centre fermé du 24 décembre au 9 janvier !!!

Parce qu’il est important de prendre soin de la Sangha et de notre lieu de pratique, et parce que nous apprécions tous de pratiquer dans un lieu propre, nous vous invitons à participer, suivant vos possibilités, au « samou ménage » organisé tous les dix jours environ environ. N’hésitez pas à vous inscrire dans le Doodle !

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31