You are currently browsing the tag archive for the ‘Médias’ tag.

Bientôt un cours de bouddhisme dans nos écoles?

La Première, RTBF, lundi 09.05.11 de 12 à 13h

Qui sont les bouddhistes de Belgique ? Des cours de bouddhisme seront-ils bientôt donnés dans les écoles ? Et si oui, quelle sera la tradition enseignée ? Et puis, si une conviction doit contribuer à l’harmonie d’une société, que peut faire le bouddhisme pour la société belge ? On en parle ensemble, avec sérénité, dans le Forum de Midi.

Les invités:
Catherine NOPPE, conservatrice des arts d’Extrême-Orient au Musée de Mariemont
www.musee-mariemont.be/
Michel DEPREAY, président de l’Union bouddhique belge
http://www.buddhism.be/
Jean-François HUSSON, économiste au CiFop (Centre interuniversitaire de Formation permanente)
http://www.cifop.be/
http://oracle.cifop.be
* par téléphone: Philippe PAQUET, journaliste à La Libre Belgique et auteur, entre autre de « L’ABC-daire du Tibet » sorti en 2010 aux éditions Philippe Picquier
www.lalibre.be

Publicités

« Le bouddhisme, une aventure européenne ? »

La Première, RTBF, Dimanche 1er mai 2011, de 11 à 12h

L’émission peut être écoutée ici: Et dieu dans tout ça 1/5/2011 Le bouddhisme

Sujet principal : « Le bouddhisme, une aventure européenne ? »

 Le bouddhisme est en cours de reconnaissance officielle en Belgique. Mais un peu partout en Europe, il est également en train de se structurer selon des mécanismes comparables. Où en est-on aujourd’hui ? Est-ce que, en Europe aussi, la vague du bouddhisme est en train de prendre la force d’un discret tsunami ?

2011, c’est l’année du 2600e anniversaire de « l’Eveil du Bouddha ». C’est un parfait « non-événement » dans le sens où ne pas le savoir n’aurait sans doute rien changé à notre vie quotidienne mais c’est un événement quand même puisqu’il concerne directement de plus en plus de personnes à travers le monde et notamment en Europe. Mais le bouddhisme européen présente des visages très contrastés : d’une part, il est composé de nombreuses traditions différentes : depuis le zen japonais, jusqu’au bouddhisme theravada ou aux traditions tibétaines. Mais la réalité bouddhique actuelle possède aussi un double visage dont on parle généralement très peu : à côté celui des nombreux Européens de souche qui « prennent refuge » dans le bouddhisme, il y a également plusieurs communautés d’immigrés de pays de tradition bouddhiste tels que le Vietnam, par exemple. Entre les deux, des contacts polis mais pas de véritable osmose…  Le bouddhisme d’ici  aura-t-il le goût du nuoc-mâm, celui du moules-frites ou un subtil mélange des deux ?

Invités : Frans Goetghebeur, président de l’Union bouddhique européenne (UBE) et auteur de  « Invisible mais présent – la force tranquille du bouddhisme » (éd. Kunchab + ) ; Gabriela Frey, représentante  de l’UBE auprès du Conseil de l’Europe à Strasbourg; Michel Depreay, président de l’Union bouddhique belge (UBB).

Sujet livre : Entre Grèce et Chine » –  Rencontre avec François Jullien

A cheval entre la philosophie, la philologie et la sinologie, François Jullien se trouve à un endroit extrêmement original. Pour lui, la Chine n’est pas ce lieu de l’altérité absolue telle que les Européens ont voulu la voir pendant très longtemps (et peut-être même encore aujourd’hui). Durant les années 1970, époque à laquelle il découvre personnellement la Chine de la fin du règne de Mao, la Chine pouvait encore apparaître, dans une certaine mesure, comme « mystérieuse ». Mais en est-il encore de même aujourd’hui ? C’est en tout cas en partant du point de vue de la philosophie que François Jullien nous offre aujourd’hui une vision réellement originale sur ce qui unit et sépare l’Europe et l’Empire du Milieu…

François Jullien, « La Philosophie du vivre « (éd. Gallimard) et « La Chine, la dissidence de François Jullien de Nicolas Martin et Antoine Spire  (éd. du Seuil)

Controverse: « quels intermédiaires pour la parole de Dieu ? »

Ce dimanche 26 décembre, l’émission Controverse abordait la question des représentants de Dieu.

Dans une société en crise et en mutation, comment les représentants du culte vivent-ils leur foi ? Sont-ils parfois pris de doutes devant les heurts et malheurs du monde ? Comment traduisent-ils la parole de leur Dieu, comment conçoivent-ils leur pouvoir et  la gestion de leur institution ?

Les invités Controverse

  • Monseigneur Léonard : Archevêque de Malines-Bruxelles
  • Johannès Robyn : Président de l’Union des athées
  • Albert Guigui : Grand rabbin de Bruxelles
  • Baudouin De Charneux : Philosophe – ULB
  • Semsettin Ugurlu : Imam et président Exécutif des Musulmans de Belgique
  • Michel Deprèay : Président de l’union bouddhique belge
  • Guy Liagre : Pasteur et Président du synode de l’Eglise Protestante Unie de Belgique

http://video.rtltvi.be/video/254890.aspx

Le site web du Centre Shikantaza vient de s’enrichir d’une galerie vidéo. Actuellement, celle-ci propose quelques documents publiés sur YouTube et sur DailyMotion:

– une interview de Tokuda Senseï dans l’émission brésilienne «Alternativa Saúde» (en portugais);
– l’émission que «Voix Bouddhistes» avait consacrée à Tokuda Senseï en 1998;
– une émission «Sagesses Bouddhistes» consacrée aux «Fous du Dharma», dans laquelle l’enseignant zen français Éric Rommeluère parle brièvement de Tokuda Senseï;
– des liens vers une vingtaine d’anciennes émissions de «Sagesses Bouddhistes», sous la forme d’un «Jukebox».

Nous espérons pouvoir l’enrichir de temps à autre de nouvelles vidéos et/ou liens. Alors n’hésitez pas à aller y jeter un oeil de temps en temps!


« Et dieu dans tout ça ? » le magazine des philosophies et des religions

RTBF.Be – La Première

Dimanche 31 octobre 2010

1ère diffusion de 11h00 à midirediffusion de 23h15 à minuit
Cette émission sera disponible en podcast ici pendant environ un mois.

Sujet principal :  Ésotérisme chrétien et franc-maçonnerie

A priori, la franc-maçonnerie semble être très éloignée du christianisme. Pourtant, les historiens sont unanimes à considérer que le développement de cette étrange société doit beaucoup à une approche particulière de l’héritage philosophique chrétien…C’est en tout cas le sujet d’un cycle de conférences qui commence en ce moment à l’ULB.

De la fin du XIXe siècle à la Seconde Guerre mondiale, l’ésotérisme connaîtra une vogue certaine et sera l’objet de nombreuses publications. Les années 1960 et suivantes verront également une certaine résurgence de ce courant, malgré les errances de certains de ses chefs de file en direction du fascisme et du nazisme. Curieusement, ce courant n’avait qu’assez peu mobilisé la recherche universitaire qui a eu longtemps tendance à n’y voir qu’un fatras de dangereuses élucubrations. Mais, derrière une façade qui se veut volontiers immuable, comment la « pensée ésotériste » a-t-elle évolué avec son temps ? Que nous dit-elle sur les nostalgies de l’homme d’aujourd’hui ? Et a-t-elle encore de l’influence sur un mouvement comme la franc-maçonnerie contemporaine ? C’est le sujet d’un cycle de conférences ouvertes au grand public qui est organisé par le Groupe de recherches et d’études des mouvements maçonniques et ésotériques (GREMME) au sein du Centre interdisciplinaire d’étude des religions et de la laïcité à l’ULB.

Avec Jean-Pierre Laurant, chargé de conférence à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris et biographe de René Guénon ; Olivier Santamaria,  chercheur en histoire des religions au CIERL/ULB, Sophie Pérenne, philosophe, auteure de « La Vision paradoxale » et de « L’Obscure lumière des sages – introduction à la voie ésotérique » (éd. Acarias)

Infos: http://gremmenews.blogspot.com/p/seminaire-2010.html

Sujet livre : « Et si de l’amour on ne savait rien ? » Rencontre avec Fabrice Midal.

Fabrice Midal est un philosophe français atypique : juif de naissance, bouddhiste d’adoption ; c’est aussi un remarquable philosophe des arts plastiques. Dans l’un de ses derniers livres en date, il revient sur ce qui est sans doute l’un des moteurs les plus fondamentaux de l’être humain : l’amour. Vaste entreprise, sans aucune doute, que de revisiter une notion qui a mobilisé les penseurs de tous les temps et de toutes les civilisations ! Mais Fabrice Midal, le fait avec une fraîcheur inédite, en décloisonnant joyeusement tous les champs du savoir et de la connaissance… Et il nous donne à voir soudain l’amour avec de nouveaux yeux. Ceux de Chimène ?

Fabrice Midal « Et si de l’amour on ne savait rien ? », éd. Albin Michel 2010

Site de Fabrice Midal : http://www.prajna-philia.com/

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Twitter : en deux mots… (ou 140 caractères)