Sous le titre  « Theravada », nous avons publié il y a quelques mois une réaction d’Edel Maex à un préjugé concernant cette école, préjugé fréquemment exprimé  par les tenants du Mahayana. C’est ce même article que nous vous proposons aujourd’hui, augmenté d’un « commentaire » de Philippe Cornu.

THERAVÂDA / MAHÂYÂNA

«L’accent est mis [dans le bouddhisme Theravâda] sur la voie individuelle vers la libération.» Combien de temps devrons-nous entendre encore cette erreur grossière concernant le Theravâda? Dans les textes les plus anciens, on peut lire que la voie vise toujours à la fois le bonheur personnel et le bonheur d’autrui.» (Edel Maex, Extrait d’une lettre non éditée à l’auteur d’un article paru dans la revue Kerk en Leven)

Nous trouvons dans le Dictionnaire encyclopédique du Bouddhisme (Philippe Cornu, Seuil, 20062, entrée quatre illimités) le «commentaire» suivant:

«Dans le Theravada, on médite sur la bienveillance ou amour (PAL. mettâ), la compassion (PAL. karunâ), la joie (PAL. muditâ) et l’équanimité (PAL. upekkhâ) pour entraîner son esprit aux activités altruistes bienveillantes. Cela montre combien il serait erroné de penser, sous le prétexte que le Mahâyâna est la voie de la compassion par excellence, que cette dernière ne constitue pas une préoccupation majeure dans le Theravâda. La culture d’une attitude d’amour et de compassion pour les êtres qui souffrent est omniprésente dans le bouddhisme et fait partie de la pensée juste au sein de la quatrième noble vérité, la voie octuple. Les quatre demeures de Brahmâ sont aussi appelés « illimitées » parce qu’elles diminuent l’attachement au « moi » et prédisposent l’esprit à l’aide altruiste sans partialité. Parmi les sutta qui mettent l’accent sur ces pratiques, citons le Karanîyamettasutta

Ci-dessous un passage de ce sutra très court, appelé couramment «Metta Sutta»:

«Comme une mère risquerait sa vie

Pour protéger son enfant, son seul enfant,

De même doit-on cultiver un cœur sans limite

Par rapport à tous les êtres.»

Texte complet sur http://www.canonpali.org/tipitaka/suttapitaka/khuddaka/suttanipata/snp1-08.html

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.