You are currently browsing the tag archive for the ‘UBB’ tag.

Depuis quelques mois, l’Union Bouddhique Belge possède une bibliothèque.

Pour la petite histoire, en avril 2000, le Dr. K. H. Eckert, président de la Gesellschaft für europäisch-asiatische Kulturbeziehungen de Munich, offrait sa collection d’ouvrages sur le bouddhisme à M. Nico Moonen, lui-même membre d’honneur de cette association. Celui-ci l’a à son tour transmise à l’UBB afin qu’elle soit, comme le souhaitait le Dr. Eckert, accessible à un plus large public.

Parallèlement à cela, l’Union Bouddhique Belge constitue actuellement sa propre bibliothèque.

Les membres de l’association Shikantaza peuvent, via le responsable du Centre, emprunter des ouvrages de ces deux collections, dont le catalogue se trouve ici.

Publicités

Le film réalisé pour l’Union Bouddhique Belge, intitulé «Bouddhisme en Belgique: présence et impact sociétal», est à présent visible on-line !

Pour le visionner, il vous suffit de cliquer ici ou de vous rendre sur YouTube (voir liens ci-dessous). Le film est néanmoins toujours disponible à la vente, au prix de 10€ (+ frais de port). Il sera alors accompagné d’un second DVD, consacré à la présentation des seize associations membres de l’Union Bouddhique Belge.

Pour commander ce double DVD, vous pouvez vous adresser à l’Union Bouddhique Belge, en indiquant vos coordonnées et le nombre d’exemplaire désiré.

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 1/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 2/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 3/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 4/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 5/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 6/6

Pour rappel, l’ouvrage «Le bouddhisme en Belgique: Actes des premiers États-Généraux de l’Union Bouddhique Belge» est lui aussi toujours disponible, en français et en néerlandais, auprès de l’Union Bouddhique Belge, au prix de 7 €.

« Les récents propos de Mgr Léonard sur l’homosexualité ont fait beaucoup de bruit ces derniers jours. En tant que bouddhistes, nous avons assisté à ces passes d’armes avec étonnement. Mais de quoi, bon dieu, est-il question ici ?

Il n’est pas rare que l’on nous demande le point du vue du bouddhisme sur le sujet. Et nous sommes alors amenés à décevoir notre auditoire. Le bouddhisme, par essence rétif aux « points de vue », n’a pas de point de vue sur la question…

Cela voudrait-il dire que le bouddhisme n’a rien à dire sur la sexualité ? Bien sûr que non ! Mais il s’exprime de préférence de manière quelque peu plus nuancée que ce que nous avons pu lire dernièrement dans la presse.

Pour commencer, le bouddhisme ne s’intéresse pas à ce qui est permis ou pas. Nous n’avons du reste aucun être suprême ou autre critère ultime pour en décider. Ce qui préoccupe le bouddhisme, ce sont les causes de la souffrance et du bonheur.

Il est clair que la sexualité peut être un moteur important de l’une et de l’autre. Il y a malheureusement beaucoup de violence sexuelle. La presse s’en fait régulièrement l’écho, et ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg. Mais les êtres humains peuvent aussi être parfaitement heureux dans une relation sexuelle.

Ceci n’a en soi rien à voir avec la nature homosexuelle ou hétérosexuelle de la relation. Étant moi-même psychiatre, j’ai entendu d’innombrables récits poignants d’abus sexuels cachés dans le cadre de relations parfaitement légitimes entre couples hétérosexuels mariés.

La souffrance ou le bonheur ne sont pas déterminés par la nature du désir sexuel mais par la manière dont ce désir est géré. Il n’y a rien de mal en soi dans le désir. Ce n’est que lorsque le désir devient une exigence dans le cadre de laquelle l’autre n’est plus respecté en tant que personne, lorsque l’autre doit se soumettre à mes exigences, que mon désir devient une source de souffrance.

Ne pourrions-nous donc pas cesser de nous perdre dans des questions accessoires ? Il y a suffisamment de souffrance comme cela. Et si nous faisions plutôt passer un message positif de respect et de compassion ? »

Edel Maex
psychiatre
Secrétaire-Général de l’Union Bouddhique Belge

in : La Libre Belgique, 02.02.2010

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.

Le dimanche 10 janvier 2010, Michel Deprèay, responsable de Shikantaza et président de l’Union Bouddhique Belge, participera à l’émission radiophonique de Jean-Pol Hecq « Et Dieu dans tout çà ? » (RTBF, La Première) qui sera consacrée à l’actualité du bouddhisme en Belgique. Participent également à cette interview de 35 minutes : Monique De Knop, vice-présidente de l’UBB, et Edel Maex, Secrétaire général.

Cette émission sera disponible en podcast pendant une semaine ici.

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Twitter : en deux mots… (ou 140 caractères)

  • (suite aux attentats terroristes de Paris, le 13/11/2015) Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être... fb.me/7Hekiq1w9 1 week ago