You are currently browsing the category archive for the ‘Films’ category.

Il y a quelques années, Yoko Okumura a entrepris de réaliser un documentaire sur sa famille, et plus particulièrement sur son frère, jeune homme qui peine à trouver sa voie, et son père, Okumura Roshi*, abbé du temple zen américain de Sanshin-ji (Bloomington, IN) et moine depuis l’âge de 22 ans.

Ce documentaire (en anglais avec sous-titres anglais) est à présent terminé et peut être visionné ici.

* Okumura Roshi est le maître de Michel Mokusho Deprèay, responsable du Centre Shikantaza.

 

Publicités

À voir ce lundi soir (17/10/2011) à 22h05 sur La Une (RTBF): LoveMEATender, un documentaire de Manu Coeman

Comment la viande est-elle devenue si banale dans nos assiettes ? 
Un documentaire belge qui va à la rencontre des réalités qui se cachent sous notre steak.

LoveMEATender interroge la place de la viande dans nos vies, et la folle envolée qui en a fait un produit « comme les autres » soumis à la règle du plus bas prix. En 2050, nous serons près de 9 milliards d’individus sur la Terre et pour nous nourrir de viande, il faudra 36 milliards d’animaux d’élevage. Peut-on continuer à penser qu’on pourra nourrir chaque habitant en lui donnant de la viande tous les jours ? Epuisement des ressources naturelles, pollutions diverses, réchauffement climatique : la terre paie déjà un tribut énorme à la surproduction… Les conséquences sur le corps de l’homme sont aussi nombreuses, de l’obésité aux cancers, diabète, maladies cardiaques et résistance aux antibiotiques. Quant aux animaux, sujets principaux, abaissés au rang de machines, ils n’ont plus part à notre monde, encore moins à notre imaginaire. Ce film s’adresse à tous les publics et exalte la vie au cœur même de nos assiettes grâce au mariage de l’image filmée, de la destinée d’un personnage formidable, le Breton André Pochon, de l’apparition des animations et d’une musique spécialement composée pour le film par le chanteur Kris Dane.


LoveMEATender, le site: www.lovemeatender.eu
http://www.at-production.com/lovemeatender/

L’article du Soir (17/10/2011): http://www.lesoir.be/culture/medias/2011-10-17/du-suicide-par-la-bidoche-870484.php

L’article de l’Echo (7/10/20011): http://www.lecho.be/nieuws/archief/Love_Meatender.9102925-1802.art?ckc=1

L’article du Moustique (17/10/2011): http://www.moustique.be/television/19700/a-voir-absolument-lovemeatender-la-une-22h05

Fête du bouddhisme

16e édition

4 septembre 2011

Programme (provisoire)

  • Discours d’accueil du Président de l’Union Bouddhique Belge

  • 10h10 Cérémonie bouddhiste

  • 10h45 Tambours japonais avec le groupe Feniks Taiko

feniks-grete

Feniks Taiko est le groupe de tambours de l’ASBL AraUmi Daiko. Cette ASBL reproduit l’art des tambours japonais (Taiko) et fait la promotion de cet art oriental au sein de notre société occidentale. Littéralement, taiko signifie « gros tambours ». Tout le monde peut frapper sur un tambour, mais ce n’est pas toujours du taiko…. Le vrai taiko est une manière d’être, de vivre, un sentier spirituel. L’ASBL AraUmi a choisi « Feniks Taiko » comme surnom. Selon les anciennes traditions, cet oiseau mystique (le Phoenix) ressuscita de ses cendres après une centaine d’années et symbolise notamment la résurrection du corps. Certains disent qu’il représente le soleil, qui meurt chaque soir et qui renaît chaque matin. Chez AraUmi, ils ont choisi ce surnom pour la beauté de son plumage (mauve-rouge, bordeaux), l’élégance de son envol, l’ardeur de ses yeux mais également pour sa signification symbolique.

Plus d’infos : www.fenikstaiko.be

  • 11h00 Enseignements par des représentants de différentes traditions bouddhistes

  • 13h15 Projection du film « Lovemeatender », initiations à la méditation et exposés sur des objets propres aux traditions bouddhistes

affiche

LoveMEATender interroge la place de la viande dans nos vies, et la folle envolée qui en a fait un produit « comme les autres » soumis à la règle du plus bas prix. En 2050, nous serons près de 9 milliards d’individus sur la Terre et pour nous nourrir de viande, il faudra 36 milliards d’animaux d’élevage. Peut-on continuer à penser qu’on pourra nourrir chaque habitant en lui donnant de la viande tous les jours ? Epuisement des ressources naturelles, pollutions diverses, réchauffement climatique : la terre paie déjà un tribut énorme à la surproduction… Les conséquences sur le corps de l’homme sont aussi nombreuses, de l’obésité aux cancers, diabète, maladies cardiaques et résistance aux antibiotiques. Quant aux animaux, sujets principaux, abaissés au rang de machines, ils n’ont plus part à notre monde, encore moins à notre imaginaire. Ce film s’adresse à tous les publics et exalte la vie au cœur même de nos assiettes grâce au mariage de l’image filmée, de la destinée d’un personnage formidable, le Breton André Pochon, de l’apparition des animations et d’une musique spécialement composée pour le film par le chanteur Kris Dane.

Plus d’infos : www.lovemeatender.eu

  • 15h15 Conférences

Bouddhisme et écologie

Les personnes en fin de vie

  • 16h15 Programme musical

Sandokai – Zen en Polyfonie

E4CE4B4D-20B8-54A2-8D74-9C0C51EFC45D

Sandokai – Zen en Polyfonie est le nom d’un nouveau projet unique de l’Ensembre Polyfoon, sous la direction de Lieven Deroo. Trois personnes, de trois continents différents, ont travaillé ensemble sur ce projet afin de mélanger la mystique du bouddhisme zen avec la beauté fragile de la polyphonie vocale. Luc Nyushin De Winter, compositeur flamand et moine zen, a créé sept oeuvres, inspirées de textes classiques du bouddhisme zen. Ceux-ci ont ensuite été traduits par Roshi Joan Halifax, maître zen américain et par Sensei Kazuaki Tanahashi, illustre traducteur japonais et maître de calligraphie. La musique de Luc De Winter est profondément enracinée dans l’ancienne polyphonie des grands maîtres tels que Johannes Ockeghem (1410-1497) et Giovanni Pierluigi Palestrina (1525-1594). Par son approche actuelle du style de la Renaissance et de sa pratique de la méditation depuis de nombreuses années, ses compositions ont acquis un caractère contemporain, un caractère de zen occidental.

Plus d’infos : www.polyfoon.be

Flûte Shakuahachi

Groupe tibétain

Tambours japonais de Feniks Taiko

  • 11h – 11h45 / 13h00 – 16h15 Animations pour enfants

Informations pratiques :

  • Adresse : Institut Yeunten Ling – Château Fond l’Evêque – Promenade Saint Jean L’Agneau 4 – 4050 Huy
  • Téléphone : 085/27.11.88
  • Journée ouverte à toute la famille (animations prévues pour les enfants)
  • Participation facultative : 2€
  • Parking au zoning commercial de l’Avenue de l’Industrie (proche de la centrale nucléaire de Tihange)
  • Navettes (25 personnes) prévues entre la gare SNCB de Huy, le zoning commercial et l’Institut Yeunten Ling, selon l’horaire suivant :

Avant-midi

10h, 11h et 12h Gare SNCB – Yeunten Ling
10h30 – 11h30 – 12h30 Parking zoning commercial – Yeunten Ling

Après-midi

15h45 – 16h30 – 17h15 – 18h Yeunten Ling – Gare SNCB – Parking zoning commercial

Plan d’accès (pour le voir en plus grand, cliquez ici)

plan

  • Sur la E42/A15, prendre la sortie 8 vers Huy – Héron, suivre la direction «Huy».
  • Arrivé à Huy, prendre au premier rond-point (pont Roi Baudouin) la direction Hamoir.
  • Au rond-point suivant, tourner à gauche, direction Hamoir et suivre cette route pendant 700 mètres.
  • Dépasser une station-service OCTA et prendre la rue des Golettes, située sur la gauche où un panneau blanc indique « Institut tibétain ».
  • Après 500 mètres dans cette rue, un nouveau panneau blanc « Institut tibétain » indique qu’il faut prendre à droite.
  • Cent mètres plus haut un dernier panneau blanc vous indique une bifurcation sur votre gauche.

«Les deux films d’Arnaud Desjardins sur le Zen ont été tournés au Japon en 1971. Ils sont le fruit de l’amitié et de la collaboration entre deux hommes: un réalisateur et producteur à la Télévision française et un Maître Soto Zen, Taisen Deshimaru.

Pendant dix semaines, Arnaud, accompagné de son assistant Jacques Delrieu, et Sensei Deshimaru ont vécu dans divers monastères et dans certains milieux qui gravitaient autour de ceux-ci. La complicité entre le maître et le réalisateur a été si intime qu’on ne saurait dire aujourd’hui la part de chacun dans l’élaboration de ces films.

L’important aux yeux d’Arnaud était que les Japonais y reconnaissent leur culture. Et de même qu’Arnaud Desjardins avait tenté de se faire afghan avec les Soufis et tibétain avec les Rinpochés, il a tenté de s’effacer pour laisser s’exprimer le Zen au cœur duquel il était plongé.»

Extrait: Ici et Maintenant

Le film réalisé pour l’Union Bouddhique Belge, intitulé «Bouddhisme en Belgique: présence et impact sociétal», est à présent visible on-line !

Pour le visionner, il vous suffit de cliquer ici ou de vous rendre sur YouTube (voir liens ci-dessous). Le film est néanmoins toujours disponible à la vente, au prix de 10€ (+ frais de port). Il sera alors accompagné d’un second DVD, consacré à la présentation des seize associations membres de l’Union Bouddhique Belge.

Pour commander ce double DVD, vous pouvez vous adresser à l’Union Bouddhique Belge, en indiquant vos coordonnées et le nombre d’exemplaire désiré.

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 1/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 2/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 3/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 4/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 5/6

Le Bouddhisme en Belgique : présence et impact sociétal 6/6

Pour rappel, l’ouvrage «Le bouddhisme en Belgique: Actes des premiers États-Généraux de l’Union Bouddhique Belge» est lui aussi toujours disponible, en français et en néerlandais, auprès de l’Union Bouddhique Belge, au prix de 7 €.

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Twitter : en deux mots… (ou 140 caractères)

  • (suite aux attentats terroristes de Paris, le 13/11/2015) Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être... fb.me/7Hekiq1w9 1 week ago