You are currently browsing the tag archive for the ‘Solidarité’ tag.

COVID 19 ET LUMEÇON

Un message de Stéphane Olivier, Directeur Général du CHU Ambroise Paré

Dans la Cité du Lumeçon, on aime, par tradition, le Combat.

En ce moment-même, les équipes de nos hôpitaux en livrent trois en même temps.

Le premier de ces combats est un rude corps-à-corps contre une maladie méconnue et fourbe. L’efficacité des médicaments est incertaine. L’évolution des malades surprend parfois : un patient qu’on croyait sorti d’affaire meurt en deux heures, sans qu’on sache pourquoi. A chaque fois, c’est une claque pour l’équipe. Les Saint-Georges de cette bataille sont les infectiologues. Leurs chinchins: des infirmiers, des aides-soignants, des médecins issus des spécialités les plus diverses.

Il y a aussi le combat contre l’ennemi invisible, le virus. Malgré le manque révoltant de masques et de blouses, les collègues font de leur mieux pour protéger de la bestiole leurs patients les plus vulnérables, leurs collègues, leurs familles, eux-mêmes. Plusieurs ont été presque terrassés, fiévreux, alités, puis se sont remis sur pieds et ont rejoint l’arène. Dans ce deuxième combat, les personnages essentiels sont les hygiénistes, les acheteurs et surtout les techniciens de surface.

Le troisième combat est peut-être le plus discret et le plus terrible à la fois. C’est la lutte pour préserver l’humanité des soins. Quand les visites sont interdites, quand les cadavres sont contagieux, les équipes font face à d’horribles dilemmes éthiques. A cette vieille dame qui va mourir, faut-il autoriser la visite d’un mari fragile ? Ce linceul pestilentiel, faut-il l’ouvrir, au risque de contaminer un collègue, pour permettre à la famille de voir une dernière fois un visage abîmé ? Ici, les héros sont des psychologues, des assistants sociaux ou encore des ergothérapeutes.

D’autres héros de l’hôpital sont ceux qui habillent, équipent, informent, nourrissent ou coordonnent les collègues. Et en guise de chambourlettes, nous sommes heureux et fiers d’accueillir les amis experts de MSF.

Notre Lumeçon contre le virus n’est donc pas belliqueux, mais solidaire. Chacun y joue un rôle indispensable et se sent galvanisé par les encouragements du grand public, même si la foule est confinée plutôt que massée sur notre belle Grand’Place.

Je n’ai jamais été aussi fier de mes collègues. Et les Montois, ouais, et les Montois ne périront pas !

23621442_10215693635478040_4420939585598247790_n

Bonjour à toutes et à tous,

Cette année encore, des étudiants de l’UMons se mobilisent, en collaboration avec le Foyer d’entraide Saint-Augustin, pour offrir une fête de Noël aux sans-abris et aux familles en situation de grande précarité dans la région de Mons.

L’année dernière, Michel et moi avions répondu à leur appel, en donnant quelques vêtements chauds que nous ne mettions plus, des vivres non périssables et des produits d’hygiène.

Cette année, nous proposons d’élargir un peu le cercle en associant Shikantaza à cette démarche. Jusqu’au 12 décembre inclus, vous trouverez donc au zendô une caisse dans laquelle vous pourrez, si vous le souhaitez, déposer quelques dons que nous amèneront au Foyer Saint-Augustin le 13 décembre (distribution aux bénéficiaires le jour-même à partir de 15h).

 

20171121_140548

Vous pouvez bien sûr aussi aller les déposer vous-même sur place à partir de 13h30 (22, rue de Bertaimont).


Les étudiants récoltent principalement:
– des denrées alimentaires (conserves de légumes, de poissons ou autres, lait, jus, biscuits, café, etc.),
– nourriture pour chiens et chat,
– des produits d’hygiène et de soin (savons, produits de douche, shampooings, dentifrices, brosses à dents, bandes hygiéniques, etc.),
– des vêtements pour homme, femme et enfant,
– des chaussures pour homme, femme et enfant,
– des sous-vêtements, chaussettes, bonnets, écharpes, gants, etc.,
– des plaids, couvertures,
– les jeux d’enfants complets et en bon état sont également les bienvenus!

 
Je mettrai aussi à disposition une carte de vœux que vous pourrez signer et que nous remettrons en même temps que les dons.

 

Cette année, une cagnotte a également été mise en ligne : https://www.okpal.com/noel-pour-tous-2017. Les dons sont possibles à partir de 1€ ! Chaque centime servira à l’achat de nourriture et de produits d’hygiène étant donné que c’est ce qui est le plus demandé par les bénéficiaires.

 

« On ne peut pas aider tout le monde, mais on peut tous aider quelqu’un ». Et ça ne demande pas nécessairement de grands moyens. Le moindre petit don, même juste d’un savon ou d’une boîte de conserve, est utile.

Pour plus d’informations ou pour toute question sur l’opération elle-même, vous pouvez contacter Gaëlle Thollembeek, étudiante en 2e master et initiatrice du projet, à l’adresse un-noel-pour-tous@hotmail.com.
 
Pour en savoir plus sur ce projet et manifester votre intérêt : https://www.facebook.com/events/300087873843304/
N’hésitez pas à faire tourner l’information ! affiche-Noël-pour-tous-20171
 
Un grand gasshô à tous,
 
Françoise, pour Shikantaza

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930