You are currently browsing the tag archive for the ‘Posture’ tag.

«Le bouddhisme est marqué par une absence de toute opposition entre le corps et l’esprit. Il développe une pensée de l’être humain comme union du corps, de la parole – sentiment et souffle – et de l’esprit. Le corps, loin d’être le « tombeau de l’âme », comme pour Platon et à sa suite saint Augustin, est « l’arbre de l’Éveil ». La posture joue un rôle crucial dans la pratique de la méditation. Le pratiquant bouddhiste la cherche et apprend à l’habiter. Le maître Zen Shunryu Suzuki écrit ainsi: « Soyez assis droit comme si votre tête soutenait le ciel. Il ne s’agit pas là simplement de forme ou de respiration. Ceci est la clé du bouddhisme. C’est une expression parfaite de votre nature de Bouddha. Si vous voulez vraiment comprendre le bouddhisme, vous devriez pratiquer ainsi. Ces formes ne sont pas des moyens d’obtenir le juste état d’esprit. Être dans cette posture est le but même de notre pratique. Quand vous avez cette posture, vous avez le juste état d’esprit; aussi n’y a-t-il pas besoin d’atteindre quelque chose de spécial. » En découvrant le bouddhisme, nombre d’Occidentaux ont d’abord été frappés par ce souci d’ancrer toute expérience, tout enseignement dans le corps. Ce fut pour eux un soulagement et de nombreux contemplatifs chrétiens ont tenté de revivifier leur foi en s’inspirant de cette approche. Pour le bouddhisme, en effet, notre idée occidentale selon laquelle la spiritualité consiste à quitter la matière et donc à se détacher du corps pour s’élever est incompréhensible. »

Fabrice Midal, L’écoute du ciel, Pygmalion, Paris 2009, pp. 164-165

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.

« La posture joue un rôle crucial dans la pratique de la méditation. Le pratiquant bouddhiste la cherche et apprend à l’habiter. Le maître Zen Shunryu Suzuki écrit ainsi : « Soyez assis droit comme si votre tête soutenait le ciel. Il ne s ‘agit pas là simplement de forme ou de respiration. Ceci est la clef du bouddhisme. C’est une expression parfaite de votre nature de Bouddha. Si vous voulez vraiment comprendre le bouddhisme, vous devriez pratiquer ainsi. Ces formes ne sont pas des moyens d’obtenir le juste état d’esprit. Être dans cette posture même est le but de notre pratique. Quand vous avez cette posture, vous avez le juste état d’esprit ; aussi n’y a-t-il pas besoin d’atteindre quelque état d’esprit spécial.1 »

Fabrice Midal, L’écoute du ciel, Pygmalion, Paris 2009, p. 164

1Citation in : Shunryu Suzuki, Esprit zen, esprit neuf, Seuil, Points Sagesse 1977, p. 37

Les textes proposés sur le blog de Shikantaza expriment avant tout l’opinion de leurs auteurs. Les lecteurs sont invités à les examiner avec l’esprit de libre arbitre prôné par le Bouddha dans le Kalama Sutta.

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930