You are currently browsing the tag archive for the ‘Dennis Gira’ tag.


« La vérité que je crois détenir est toujours

plus petite que la vérité elle-même. » Dennis Gira

 

Théologien chrétien et spécialiste du bouddhisme, Dennis Gira est également une référence dans le domaine du dialogue interreligieux. Dans son ouvrage, Le Dialogue à la portée de tous… (ou presque), aux éditions Bayard, il propose et développe cinq règles pour établir un vrai dialogue avec l’autre, aussi bien dans le domaine du religieux que du culturel, du philosophique et du politique. Extrait d’un entretien avec Élodie Maurot (La Croix).

M. : Vous passez [dans ce livre] un long moment à définir le dialogue. Est-ce parce que l’on se trompe souvent à son sujet ? 

G. : Oui, et je pense que c’est une des raisons pour lesquelles certains croyants se découragent devant le dialogue interreligieux. J’entends parfois dire : « Comment dialoguer alors que tant de différences nous séparent ? » C’est pour moi le signe évident que l’on s’est trompé sur ce qu’est le dialogue. On le confond avec une négociation, qui a pour objectif d’arriver à une forme de consensus.

Au contraire, le dialogue ne s’effraie pas des différences parce qu’il ne vise pas un accord qui nécessiterait des compromis. D’ailleurs, sur quoi et au nom de quoi un chrétien, un bouddhiste, un musulman ou un hindou pourrait-il se sentir autorisé à faire des compromis ? En revanche, grâce au dialogue, les croyants peuvent arriver à une meilleure compréhension de leur histoire, de leur culture et découvrir leur interlocuteur. D’autres confusions sont fréquentes : faire du dialogue un débat, où il y a un gagnant et un perdant, ou encore une simple conversation, qui engage beaucoup moins que le dialogue.

M. : Pour vous, le dialogue nécessite une ascèse. En quel sens employez-vous ce mot ? 

G. : L’ascèse n’a ici rien à voir avec la pénitence, la mortification ou un mépris quelconque à l’égard du corps. Avec ce mot, je veux signaler que le dialogue exige un style, une manière d’être, qui est une attention aux autres et à soi. Il s’agit de cultiver certaines dispositions, ce que j’appelle les cinq « amis » du dialogue : le respect, l’amitié, l’humilité, la patience et l’écoute. L’ascèse ne réside pas dans des exercices compliqués, qui mèneraient à l’écart de la vie commune. C’est ne jamais oublier que la vérité que je crois détenir est toujours plus petite que la vérité elle-même. Cela paraît simple mais exige une grande vigilance.

M. : Quel vous paraît être le plus grand obstacle à la rencontre ? 

G. : La peur, parce qu’elle fait construire des forteresses. […]

M. : Quels conseils donnez-vous à ceux qui veulent entrer dans un dialogue ? 

G. : Le premier est de ne pas chercher chez les autres ce qui est important pour nous. Je donne souvent l’exemple de mes amis américains qui, lorsqu’ils venaient en visite au Japon et entraient chez un de mes amis japonais, cherchaient toujours la table haute. Or dans une maison japonaise, cette table est absente… C’est une règle d’or : ne cherchez pas la table dans la maison japonaise !

Ne cherchez pas chez les autres ce qui est important chez vous, sinon vous ne découvrirez jamais ce qui est important pour eux. Celui qui veut dialoguer doit aussi reconnaître les limites du langage, malgré l’usage de mots communs, et juger la tradition de l’autre par ses « sommets » et non par ses « sous-produits ».

 

Source : http://www.la-croix.com/Debats/Opinions/Debats/Dennis-Gira-Laissons-l-autre-nous-dire-qui-il-est-_NP_-2012-07-06-828019

Dimanche 7 février2010

1ere diffusion de 11h00 à midirediffusion de 23h15 à minuit
Cette émission sera disponible en podcast ici pendant environ un mois.

Sujet principal« Du Christ à Bouddha : vers une nouvelle synthèse ? »

En Europe, aujourd’hui, le bouddhisme est à la mode, c’est un fait évident. Mais ce qui l’est moins c’est que de nombreux chrétiens n’hésitent plus à faire un bout de chemin en direction de cette religion/philosophie orientale qui est pourtant, a priori, bien différente…

Ils sont de plus en plus nombreux à oser le voyage. Un voyage souvent immobile mais qui n’en n’est pas moins long et compliqué. Parfois, le voyage devient bien concret et on les voit alors s’envoler régulièrement vers le Japon ou l’Inde et s’en revenir avec les yeux qui pétillent et le cœur un peu plus léger. En tout cas, de plus en plus de religieux catholiques, hommes et femmes, n’hésitent plus à tenter l’expérience concrète du bouddhisme. Dans certains cas, il s’agit d’un intérêt documentaire et le but est d’apprendre des techniques inédites en chrétienté occidentale. Mais dans certains cas l’expérience va plus loin et elle renouvelle alors fondamentalement les modalités du cheminement spirituel. Depuis 50 ans, des religieux chrétiens tâtent le terrain mais ils n’ont pas toujours été compris de leur collègues ni de leur hiérarchie. En est-il autrement aujourd’hui ?

Avec Jacques Scheuer, SJ ; professeur d’histoire des religions asiatiques à l’UCL et auteur de « Un chrétien dans les pas du Bouddha » (ed. Lessius) ; Pierre-François de Béthune, moine bénédictin au monastère de Clerlande et auteur de « L’Hospitalité sacrée entre les religions » (ed. Albin-Michel 2007) Dennis Gira, directeur de l’Institut de science et théologie des religions (ISTR) de l’Institut catholique de Paris et auteur de « Le bouddhisme en 50 clés » (ed. Bayard)

Sujet secondaire – Conférence: « Carnaval : quand le passé fait la nique au présent » – Une rencontre avec Charles Henneghien.

Charles Henneghien est un photographe belge talentueux qui, depuis de nombreuses années, produit des livres de photos remarquables. Mais c’est aussi un conférencier hors pair. En ce moment, calendrier oblige, il tourne en Wallonie avec une conférence sur les carnavals d’Europe qui était également le sujet d’un des ses derniers livres. L’occasion de revenir sur ces festivités toujours extrêmement populaires – et pas qu’à Binche –  qui font peut-être bien partie des derniers pieds de nez que la tradition immémoriale fait à notre présent hyper-moderne…

Charles Henneghien,  » Les plus beaux carnavals d’Europe  » Ed. CPE

Dennis Gira et Fabrice Midal, Jésus Bouddha – Quelle rencontre possible ?, Bayard

Extrait de la quatrième de couverture :

« ‘Comme en te lisant, je me sens plus proche de ce qui t’anime et de ce qui est en question ! Et en même temps, l’écart entre nos deux visions apparaît plus clairement dans leur tension originelle.’

Partager avec un ami son expérience spirituelle quand elle emprunte une voie différente de la sienne est une réelle aventure. Avec un ami, on abandonne la langue de bois et les idées reçues. On n’hésite pas à confier ses doutes, ses blessures parfois. Dennis Gira est chrétien, Fabrice Midal est bouddhiste. Mais chacun connaît bien la tradition spirituelle de l’autre. De leur échange de lettres naît un bouleversant dialogue sur la vérité et l’expérience spirituelle. Cet échange fait avancer chacun sur la Voie qui est la sienne – celle du Christ ou celle du bouddhisme. L’effort, parfois épuisant, que requiert ce dialogue, permet à chacun de mettre à nu ses convictions et sa fois. Les plus grandes questions sont abordées avec lucidité et dans une intimité rare. Celles de l’altérité et de la souffrance, du statut de la personne humaine et de la nature de Dieu, de la conversion, du rôle du maître spirituel, de la vacuité et de la résurrection… Ces lettres concernent en définitive tous ceux qui, croyants ou non, se laissent interroger par l’expérience de la vie. »

Dennis Gira, Le bouddhisme à l’usage de mes filles, Seuil

Extrait de la quatrième de couverture :

« En quelques décennies, une grande religion du monde s’est implantée en France. Le bouddhisme attire et séduit nombre de nos contemporains en Europe et en Amérique du Nord. Comment expliquer cet attrait? D’où vient ce succès? Dennis Gira répond à ces questions à la fin de son livre. Auparavant, il présente dans un langage simple, à l’usage des jeunes (et des moins jeunes!), la doctrine du bouddhisme, ses rites et sa discipline, sa conception de la vie, de la souffrance, du ‘Moi’, de la mort, du prochain… Il parle aussi des bouddhismes. L’auteur montre le risque des comparaisons et des oppositions faciles avec le christianisme.

Une introduction au bouddhisme d’une clarté et d’une pédagogie exceptionnelle! »

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930