You are currently browsing the tag archive for the ‘Arhat’ tag.

« Qu’est-ce qui distingue fondamentalement le Mahāyāna ou Grand Véhicule du bouddhisme ancien qu’il va désigner péjorativement sous le nom de Hinayāna ou Petit Véhicule ?

Ce n’est pas la notion même de bodhisattva – un être qui se destine à devenir un bouddha parfaitement et pleinement éveillé (samyaksambuddha) – puisque cette notion existe déjà dans le bouddhisme primitif où le futur Bouddha est ainsi désigné. Mais c’est la manière dont on envisage le rôle et les qualités du bodhisattva qui fait la différence. Dans le bouddhisme ancien, le bodhisattva demeure un être exceptionnel et rare qui chemine seul, n’enseigne pas et ne reçoit ni aide ni enseignement, se vouant exclusivement au bien d’autrui au cours d’innombrables existences avant de devenir un bouddha pleinement éveillé – ce qui ne se produit donc que très rarement. En revanche, il est préconisé de suivre la voie des Auditeurs (Śrāvaka) qui renoncent au monde, réfléchissent à l’enseignement du Bouddha et pratiquent la discipline et la méditation pour parvenir à la sagesse, ce qui débouche en un temps relativement court sur l’état d’arhat, lequel est libéré du samsāra et entre en nirvāna sans retour possible.

Dans le Mahāyāna, le bodhisattva devient l’idéal de tout pratiquant et éclipse l’objectif initial de l’état d’arhat. Considérant que les bouddhas pleinement éveillés sont innombrables dans de multiples univers, le Grand Véhicule ne limite pas l’accès à la voie du bodhisattva compatissant et considère même que tous peuvent et doivent l’emprunter dès leur entrée dans le dharma, au lieu de rechercher la libération et l’Éveil individuel d’un arhat. Précisons que pour l’ensemble du bouddhisme les arhat et les samyaksambuddha sont tous des bouddhas, des Éveillés, mais que seuls les seconds ont développé les qualités des dix forces et de l’omniscience qui leur permettent d’œuvrer efficacement au bien des êtres selon leurs besoins. Pour le Mahāyāna, cet éveil de l’arhat est insuffisant et incomplet comparé à celui auquel parviennent les bodhisattvas. En effet, les samyaksambuddha sont d’anciens bodhisattvas qui ont accumulé d’innombrables mérites en œuvrant avec compassion au bien d’autrui, par l’exercice des vertus transcendantes, tout en cultivant la sagesse par l’écoute et la réalisation des enseignements sur la vacuité universelle. Ils ont ainsi acquis peu à peu les méthodes appropriées et la capacité d’enseigner la voie de l’Éveil à autrui. Une fois devenus bouddhas, ils peuvent non seulement enseigner de leur vivant sur terre, mais aussi déployer des Corps d’émanation après leur parinirvāna pour continuer à œuvrer au bien des êtres. Leur nirvāna, loin de les couper du monde comme celui des arhat, est un nirvāna dynamique débouchant sur des œuvres altruistes infinies et atemporelles. Telle est la différence fondamentale du point de vue de la voie entre le véhicule des Auditeurs préconisé dans le bouddhisme ancien et le Grand Véhicule. »

Philippe Cornu, Michel Gotin, La terre du Bouddha, Editions du Seuil, 2004, p. 41 s.

« Qu’est-ce qui distingue fondamentalement le Mahāyāna ou Grand Véhicule du bouddhisme ancien qu’il va désigner péjorativement sous le nom de Hinayāna ou Petit Véhicule ?

Ce n’est pas la notion même de bodhisattva – un être qui se destine à devenir un bouddha parfaitement et pleinement éveillé (samyaksambuddha) – puisque cette notion existe déjà dans le bouddhisme primitif où le futur Bouddha est ainsi désigné. Mais c’est la manière dont on envisage le rôle et les qualités du bodhisattva qui fait la différence. Dans le bouddhisme ancien, le bodhisattva demeure un être exceptionnel et rare qui chemine seul, n’enseigne pas et ne reçoit ni aide ni enseignement, se vouant exclusivement au bien d’autrui au cours d’innombrables existences avant de devenir un bouddha pleinement éveillé – ce qui ne se produit donc que très rarement. En revanche, il est préconisé de suivre la voie des Auditeurs (Śrāvaka) qui renoncent au monde, réfléchissent à l’enseignement du Bouddha et pratiquent la discipline et la méditation pour parvenir à la sagesse, ce qui débouche en un temps relativement court sur l’état d’arhat, lequel est libéré du samsāra et entre en nirvāna sans retour possible.

 

Dans le Mahāyāna, le bodhisattva devient l’idéal de tout pratiquant et éclipse l’objectif initial de l’état d’arhat. Considérant que les bouddhas pleinement éveillés sont innombrables dans de multiples univers, le Grand Véhicule ne limite pas l’accès à la voie du bodhisattva compatissant et considère même que tous peuvent et doivent l’emprunter dès leur entrée dans le dharma, au lieu de rechercher la libération et l’Éveil individuel d’un arhat. Précisons que pour l’ensemble du bouddhisme les arhat et les samyaksambuddha sont tous des bouddhas, des Éveillés, mais que seuls les seconds ont développé les qualités des dix forces et de l’omniscience qui leur permettent d’œuvrer efficacement au bien des êtres selon leurs besoins. Pour le Mahāyāna, cet éveil de l’arhat est insuffisant et incomplet comparé à celui auquel parviennent les bodhisattvas. En effet, les samyaksambuddha sont d’anciens bodhisattvas qui ont accumulé d’innombrables mérites en œuvrant avec compassion au bien d’autrui, par l’exercice des vertus transcendantes, tout en cultivant la sagesse par l’écoute et la réalisation des enseignements sur la vacuité universelle. Ils ont ainsi acquis peu à peu les méthodes appropriées et la capacité d’enseigner la voie de l’Éveil à autrui. Une fois devenus bouddhas, ils peuvent non seulement enseigner de leur vivant sur terre, mais aussi déployer des Corps d’émanation après leur parinirvāna pour continuer à œuvrer au bien des êtres. Leur nirvāna, loin de les couper du monde comme celui des arhat, est un nirvāna dynamique débouchant sur des œuvres altruistes infinies et atemporelles. Telle est la différence fondamentale du point de vue de la voie entre le véhicule des Auditeurs préconisé dans le bouddhisme ancien et le Grand Véhicule. »

 

Philippe Cornu, Michel Gotin, La terre du Bouddha, Editions du Seuil, 2004, p. 41 s.

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930