Les premières Rencontres Bouddhistes du Daishinji ont eu lieu le 19 octobre dernier et elles ont, de l’avis général, été très riches en enseignements.
Danielle Rodot n’ayant pu nous rejoindre suite à un problème de santé, la conférence du matin a été remplacée par deux zazens.
Après le lunch, les participants ont, comme prévu, fait le tour du mur d’enceinte de la prison de Mons, guidés par Mara De Sario, photographe, qui nous a présenté les clichés réalisés avec son aide par Brenda, Coco, Potto, Akram, Farid, Guillaume et Mike, tous et toutes incarcérés à la prison au moment où ce projet a été mené à bien. Ces magnifiques photos sont à voir sur le site de Mara, que nous remercions du fond du cœur d’avoir accepté de venir nous en parler et, surtout, de s’être fait, dans la mesure du possible, la porte-parole de ces photographes-amateurs. Vous trouverez aussi sur le site un article et une émission consacrés au projet.
Une belle entrée en matière pour notre autre conférencier, Michel Dubois, enseignant zen et aumônier bouddhiste à la prison de Fresnes (Paris), qui a partagé avec nous son parcours et son expérience de pratiquant et d’aumônier.
Deux témoignages que les personnes présentes n’oublieront pas de si tôt…
La journée s’est terminée sur un « cercle d’écoute ou de parole », où toutes les personnes qui le souhaitaient ont eu l’occasion de livrer une « parole du cœur » sur l’expérience de la journée.

Les photos sont disponibles ici.


Le groupe quasi au complet, juste avant la promenade au tour du mur de la prison