BRUXELLES, publié le mercredi 10 juin 2015

Les travailleurs de Bruxelles-Formation, l’organisme public chargé d’organiser les formations professionnelles dans la capitale, devront attendre la rentrée de septembre pour savourer leur barbecue estival. C’est la directrice générale qui l’a annoncé à son personnel il y a peu, non sans remercier les « collègues nous ayant rappelé que la date proposée est en période de ramadan ».

Dans un mail envoyé un peu plus tôt jeudi dernier, Olivia P’Tito (PS) lançait pourtant l’invitation avec enthousiasme: « Pour vous remercier de votre profession-nalisme et de votre dévouement à la mission de service public qui nous unit, je vous invite à partager un barbecue le 3 juillet dès 12h… Ce sera aussi l’occasion de vous présenter brièvement le rapport de progrès avant que chacun ne parte profiter de congés bien mérités. » Les festivités ont donc été reportées au 4 septembre « afin que chacun puisse y participer pleinement ». Cette courtoisie à l’égard des travailleurs participant au ramadan suscite quelques remous au sein de Bruxelles-Formation où d’aucuns se demandent pourquoi pareille activité doit être soumise à un agenda religieux. (http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/bruxelles-formation-reporte-son-barbecue-a-cause-du-ramadan-557806a035703275627b44f6#.VXihNomsLxM.facebook 11 juin 2015)

 

Réponse de Carlo de Pascale à l’article et aux commentaires parfois virulents des internautes

« Je pense que l’on fait un fromage pour rien, avec deux employés qui font ramadan dans mon entreprise (sur 6) moi non plus je n’organiserais pas un bbq estival à midi en plein ramadan, sachant qu’ils ne pourraient venir. C’est pas pour autant que je vais retourner à la messe. De la même manière, avec un employé très catho dans mon entreprise, je n’organisais pas un déjeuner entre tous le vendredi saint car je savais que ce jour là il faisait jeûne. Quand il y a une réalité dans une boîte, que cette réalité n’empêche en rien le vivre ensemble, c’est juste avoir de l’empathie pour ses collègues par rapport au plaisir d’être un max à profiter d’un team building. Maintenir en disant « je vous emmerde, nous sommes dans une boîte laïque », n’aurait fait que créer un sentiment de malaise. Cela n’a rien à voir avec la nécessité absolue de ne pas exhiber de signes religieux au boulot, à fortiori dans une administration. Le ramadan n’est pas en soi un signe ostentatoire, c’est une pratique qui fait que pendant un mois tu peux pas bouffer à midi. Et pour répondre au commentaire de XXX (nom supprimé), assimiler musulman à étranger, bof bof. Le seul non belge dans mon entreprise… c’est moi !  »  (Source : Facebook)