Notre aspiration, notre appel,

notre désir d’une vie authentique

consiste à voir la vérité

de ce que nous sommes vraiment,

à voir que la nature de notre Être est unité et amour,

et non l’illusion d’un « moi » séparé

auquel notre souffrance s’accroche.

C’est à partir de cette prise de conscience

que la Vie peut affluer en nous,

l’Inconditionné se manifestant librement

sous la forme de notre corps conditionné.

 

Et quelle est la voie ?

Apprendre à accueillir tout ce que la vie nous apporte.

Apprendre à prendre soin

de tout ce qui peut faire obstacle au flux naturel

d’une vie plus ouverte

et considérer ces mêmes obstacles

comme la voie de l’Éveil.

Envisager ainsi toutes ces fabrications mentales,

les images de soi, la réserve,

l’autoprotection, les peurs,

les jugements sur nous-mêmes, le blâme :

tout ce qui nous sépare du flot naturel de la vie.

 

Et quelle est la voie ?

Cesser de toujours chercher l’agréable

et d’éviter le désagréable.

S’ouvrir à la possibilité de simplement Être,

dans l’instant, exactement tel qu’il est.

Ne plus se laisser si facilement piéger

par les pensées obsessionnelles.

La pratique consiste à s’éveiller

à notre véritable nature :

n’être personne de spécial,

n’avoir nulle part où aller,

simplement Être.

 

Nous sommes tellement plus que ce corps,

que ce petit drame personnel.

Quand nous nous accrochons à la peur, à la honte et à la souffrance,

nous oublions de rendre grâce à la vie

qui nous vient de l’Être.

 

Alors, à cet instant précis,

en quoi sommes-nous attachés à nos opinions ?

En atténuant les jugements incessants de l’esprit,

nous éveillons le cœur

qui ne demande qu’à être éveillé.

 

Et quand le voile de la séparation se lève,

la Vie se déroule simplement, comme il se doit.

N’étant plus piégés dans un rêve égocentrique,

nous pouvons faire don de nous-mêmes,

comme un oiseau blanc dans la neige.

 

Le temps passe très vite, abandonnez votre réserve.

Goûtez à cette précieuse vie.

 

Ezra Bayda