Il y a en chacun de nous une énergie très forte appelée l’énergie de l’habitude. Vasana est le mot en sanscrit qui signifie « énergie de l’habitude ». Cette énergie nous pousse à faire des choses que nous ne voulons pas faire ; elle nous pousse à dire des choses que nous ne voulons pas dire et qui provoqueront beaucoup de dégâts en nous-mêmes, chez l’autre personne et dans nos relations.

Votre intelligence est assez développée pour vous dire que si vous faites telle chose, vous allez créer de la souffrance, si vous dites telle chose vous allez créer de la souffrance. Et malgré tout, vous le faites, vous le dites. Après, le mal est fait et vous le regrettez. Vous vous frappez la poitrine, vous vous arrachez les cheveux, vous vous dites : « La prochaine fois, je ne ferai plus ou ne dirai plus des choses pareilles ». Vous êtes très honnête, vous êtes très sincère. Mais la fois suivante, lorsque la situation se représente, vous refaites la même chose, vous vous redites la même chose. C’est ça l’énergie de l’habitude. Cette énergie de l’habitude peut vous avoir été transmise par vos parents ou ancêtres. La respiration en pleine conscience vous aide à reconnaître cette énergie lorsqu’elle vous envahit. C’est très important.

Il ne faut pas combattre cette énergie de l’habitude. Il suffit de la reconnaître en tant que telle, de lui sourire et de lui dire : « Bonjour mon énergie de l’habitude, je sais que tu es là, tu ne peux rien me faire », et vous lui souriez. Alors, vous êtes libre. C’est une protection merveilleuse et c’est pour cela que je dis que la pleine conscience est l’énergie de Dieu, l’énergie du Bouddha qui nous protège. Chaque jour nous pratiquons un peu de marche en pleine conscience, de respiration en pleine conscience et nous avons cette énergie pour nous, cette énergie qui nous protège. C’est très important. Quand l’énergie de l’habitude commence à se manifester, continuez simplement à respirer, reconnaissez-la et dites « Bonjour mon énergie de l’habitude, je sais que tu es là. Je suis libre. Tu ne vas pas me pousser à faire encore ce que je ne veux pas faire. Tu ne vas pas me pousser à dire encore ce que je ne veux pas dire ». Et maintenant, vous réagissez différemment. Vous créez une bonne énergie pour remplacer la mauvaise de l’habitude (…).

Parfois, nous nous sentons déconsidéré à cause de l’énergie de l’habitude. Nous devrions nous traiter avec beaucoup de respect, beaucoup de tendresse et de compassion. Il est très important de traiter notre corps avec le plus grand respect, avec compréhension, avec compassion. Si vous savez comment traiter votre corps et vos sentiments avec un tel respect, vous serez aussi capables de traiter une autre personne avec le même respect. C’est ainsi que nous construirons la paix.

Nous créons la liberté et la libération et le bonheur dans le monde, et chacun d’entre nous peut faire le faire. Cela n’exige qu’un peu d’entraînement (…). Chaque instant de notre vie quotidienne peut être utilisée pour cultiver la pleine conscience, l’énergie de Bouddha, l’énergie de Dieu appelée Esprit Saint. Partout où se trouve l’Esprit Saint, il y a entente, il y a pardon, il y a compassion. L’énergie de la pleine conscience est de la même nature. Si vous savez comment produire l’énergie de la pleine conscience, vous devenez vraiment présent, vraiment vivant. Vous êtes capables de comprendre la situation, d’éprouver de la compassion et cela changera tout.

 

Thich Nhat Hanh, http://www.buddhaline.net/L-art-de-maitriser-une-tempete