You are currently browsing the daily archive for 26 septembre 2014.

« La première démarche de celui qui aspire à suivre la voie spirituelle est de comprendre à quel point la vie humaine est précieuse. Utilisée à bon escient, elle nous offre une occasion unique d’actualiser le potentiel d’Éveil qui se trouve en nous tous mais qu’il nous est très facile de négliger ou de dilapider. Selon le bouddhisme, parmi toutes les formes de vie que l’on peut prendre dans la ronde des existences, le fait de naître humain est éminemment rare. On le compare à un banquet dont on se délecterait après des siècles de disette.

L’une des raisons pour lesquelles cette existence est si précieuse est la possibilité qu’elle nous offre de reconnaître et de développer l’essence ou potentiel de la bouddhéité qui est la nature fondamentale de tout être conscient. Cette nature, temporairement voilée par la confusion mentale et les émotions perturbatrices, reste enfouie comme un trésor à l’intérieur de nous. La pratique de la voie bouddhiste, ou Dharma, consiste à éliminer ces voiles. Elle ne sert pas à « construire » l’état de bouddha, mais simplement à le révéler. Car on ne peut rien ajouter ou retrancher à cette nature qui n’est autre que le fondement même de notre esprit. Les qualités acquises sur le chemin de l’Ėveil ne sont pas fabriquées de touts pièces, elles reflètent l’actualisation graduelle de notre nature, à l’image de l’éclat d’un joyau qui se manifeste au fur et à mesure que l’on débarrasse celui-ci de la fange qui l’enveloppait. »

 

Matthieu Ricard, Chemins spirituels, POCKET, 2012, pp. 25 s.

Publicité

Entrez votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

septembre 2014
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930