«Au cours du XXe siècle, les concepts familiers d’espace, de temps et de vitesse, de nature et de loi naturelle, d’histoire et de transformation sociale, le concept même de personnalité humaine, se sont désagrégés, et nous nous retrouvons à la dérive, sans point de repère, dans un univers qui s’apparente de plus en plus à la notion bouddhiste du Grand Vide.
C’est pourquoi notre attention a été attirée vers un mode de vie culturellement fécond qui, depuis environ mille cinq cents ans, se complaît dans la vacuité et en retire une certaine félicité.»

Cet ouvrage est disponible en prêt à la bibliothèque du Centre (nouvelle acquisition).